Faire une voyance avec des tarots

L’une des techniques de la voyance consiste à lire les présages grâce à des cartes. Quand elle utilise des cartes du Tarot, on appelle cela la taromancie ou tarologie, qui est donc une forme de cartomancie.

A l’intérieur même de la taromancie, on distingue différents procédés, différentes méthodes. C’est ce que nous allons détailler dans cet article informatif. Le but est que vous puissiez choisir la méthode cartomancienne gratuite qui vous convient.

Tarot tsigane, de Marseille et du moyen-orient

Le tarot tsigane : les Tsiganes sont des grands pratiquants de la voyance. Cette forme de tarot se compose de 36 cartes. Cette voyance est utilisée pour la plupart des grands domaines que sont l’amour, l’argent, le travail, etc. Les Tsiganes sont les premiers à avoir implanté la cartomancie en Europe.

Le tarot de Marseille : parmi les tarots divinatoires les plus connus, il y a celui que l’on appelle le tarot de Marseille. On le doit à Court de Gebelin. Cette taromancie se définit par 22 compositions qui vont de I à XXI plus une dernière qui ne comporte aucun nombre, mais correspond au chiffre zéro. Chaque carte à une signification indiquée par un mot.

Le tarot hébraïque : il est relativement proche du tarot de Marseille. Cependant, il utilise l’alphabet hébreu et s’inspire notamment de la kabbale.

Anges, Astrologie et Etteila

Le tarot des anges gardiens : il permet de répondre à une question bien précise touchant aux finances, au travail, à l’amour ou à la santé. Il se décompose en trois éléments : forme (monde matériel), création (relations sociales), paradis (spirituel).

Le tarot de l’astrologie : moins connu que d’autres formes de taromancie, c’est une forme de tarot de Marseille utilisant les planètes et les constellations pour obtenir les présages.

Le tarot Etteilla : Jean-François Alliette est un professeur de mathématiques du 18e siècle. Il a imaginé deux formes de taromancie : le Grand Etteilla et le Petit Etteilla. Le premier que l’on nomme également tarot égyptien est composé de 78 cartes, tandis que le second comprend 33 cartes.

Le tarot Persan d’Indira : il est constitué de 56 cartes et permet d’apporter des réponses précises sur l’amour, l’argent, et le travail.

Le tarot d’Oswald Wirth : il se base sur l’alchimie et est constitué de 22 cartes. Son interprétation est donc différente des tarots classiques comme celui de Marseille.

Le tarot du jeu de 32 cartes : la taromancie peut également se faire avec un jeu classique de 32 cartes et les figures que l’on connait : valet, roi, dame, etc. Chacune d’entre elles ayant une signification bien précise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *